blog
Nouveaux dessins

Ident
Login :
Pass :
Upload




Billets récents
Suspendus
Seriously
Oumuamua
Retrowave
Fongus
Ils !!
No Man's Sky
Le Voyageur
Plus Vite!
Long Métrage
Elon
Apocryphe
The Walking Dead
Electrique
Le Martien
Cachez-vous!
Fashionable
Sans les plumes
Etranger
Kill Them All
Sans la Tête
Smart City
Lowline
Dans les nuages
Xplorair
Une Belle Jambe
Chinoiseries
La Zone
A dada!
I, Nobot
Comme des larmes sous la pluie
Lizaroid
Le Périple
Modus Operandi
Les Pépettes
Oméga
Machinations!
From the Dead
La Neige
Au Pif
Les Révélations
DMC-12
Tu te casses sur Mars
Les Pommiers
Stupéfiant
Steampunk
Les Argonautes
Dis Nosaure
Les champs de carton
Skyfall
Les Déchets
Sans parler du chien
Mars One
Pourriture
Les Astéroides
La Force
Tavernier!
Smart Phones
Les chants magnétiques
La Créature
La guerre des clones
Bien au contraire
Nom de Zeus
Dithyrambique
In Vino
Mars sans retour
Le futur abandonné
Le sage
Mauvais Lieutenant
Argan
Balivernes
Hystorie
Ludi magni
Le Kid
Les trompettes
Not to be
Au Faîte
Papier Bitte
Stendhal
Bogues d'Hannoff
Happy Few
Aux corneilles
Nervus
Jumbo
Robots
Theatro
Space Oddity
Achtung
Hippo
Irrécupérables
Sans vergogne
Logis
Banlieue
No limits
La Tour
Office
Le congrès
Origami
Bourbe
Out of order
Fall
Odessa
Le sphinx
Les objets
La bile noire
La conversation
BioDeg
The Game
Sans fond
Humanoïdes
Les drones
Nébuleux
Les gobelins
Tumbling down
3 points
La bonne journée
Pour la gloire
Maxwell
Esperanto
INSEE
Sybarite
Le punch
Les éléphants quantiques
Au sud du temps
Les zombis
Titanesque
Dix mille ans
True Polar Wander
Sens dessus dessous
Nouvelles de Mars
Huygens
Astérion
Après-midi
Google Mars
Les petites forêts
Les maisons géantes
Les mousses
Printemps
Champigny
La fin
Freddie plays higlander
Les Chinois
Le cinquième cercle
Nocturne
Malin
Happy together
Esprit des mirages
Couchant
Le voyageur
Santé
Fade to grey
The Statement of Randolph Carter
Les dead chaussures
Le chocolat
Celephais
Azimut
Abre los ojos
Les nuits de printemps
Sombre
Enthousiasme
Terrifiant
Magnifico
Commentaires récents
le Gix dans Suspendus
groliv dans Fongus
groliv dans Fongus
Schizophrenic Forrest dans Fongus
Simon P. dans Fongus
groliv dans Bogues d'Hannoff
ROLLIN dans Bogues d'Hannoff
Globule dans Apocryphe
moi encore dans The Walking Dead
zozo dans Dis Nosaure
Groliv dans The Walking Dead
trololo dans The Walking Dead
Un mec du futur dans The Walking Dead
Globule dans Le Martien
Prince Romero dans Smart City
Prince Romero dans Kill Them All
Olga dans Sans la Tête
Globule dans Sans la Tête
Olga dans Smart City
Zabo dans Les Pommiers
Zabo dans Au Pif
groliv dans Les champs de carton
Olga dans La Force
Olga dans Le Périple
Groliv dans Skyfall
Groliv dans Dis Nosaure
Groliv dans La Neige
Prince Romero dans DMC-12
Groliv dans Aréofleur
Dine dans Aréofleur
Dine dans Aréofleur
Dine dans Aréofleur
Dine dans Aréofleur
Dine dans Aréofleur
Dine dans Aréofleur
Dine dans Au Pif
Dine dans La Neige
Groliv dans From the Dead
Olga dans From the Dead
fix dans DMC-12
fix dans Les Révélations
fix dans Les Révélations
Prince Romero dans DMC-12
le gix dans DMC-12
Globule dans Les Argonautes
Prince Romero dans Les champs de carton
Alain Decaux dans Les Déchets
olga dans Dis Nosaure
Gézu dans Skyfall
olga dans Skyfall
gix dans Les Déchets
groliv dans Les Déchets
gix dans Les Déchets
groliv dans Les Déchets
gix dans Bubbles
gix dans Les Déchets
GIX dans Les Astéroides
Olga dans Les Astéroides
N.C. dans Tavernier!
you don't say ?! dans Tavernier!
oh yeah dans La Créature
Jean Michel dans Les chants magnétiques
flute dans La Créature
encore moi dans La Créature
groliv dans La Créature
il fallait que je le fasse dans La Créature
transfuge dans In Vino
transfuge dans In Vino
groliv dans In Vino
dans In Vino
groliv dans Mars sans retour
Marssatakss dans Mars sans retour
astéroide dans Le sage
dans Mauvais Lieutenant
groliv dans Mauvais Lieutenant
Bidou dans Mauvais Lieutenant
astrophe dans Le Kid
Korben Dallas dans Le Kid
un messager dans Le Kid
groliv dans Au Faîte
inexistant dans Not to be
Astéroide dans Au Faîte
fix dans Stendhal
fix dans Stendhal
fix dans Stendhal
fix dans Happy Few
groliv dans Aux corneilles
fix dans Aux corneilles
Lise (jamais en manque d'Anal dans Jumbo
Astéroïde dans Jumbo
the human bot dans Rivage
Dine dans Lazy Sunny Afternoon
Le prince de St mandé dans Banlieue
un prince de l'Est dans Bourbe
Le prince de Vincennes dans Bourbe
Le prince de Vincennes dans Bourbe
Le prince de Vincennes dans Bourbe
groliv dans La conversation
viAgra Vindoz eNLarGe Your PENiS dans La conversation
le gaucher décontrarié dans La conversation
groliv dans La conversation
groliv dans La conversation
l'auteur de la fausse manip dans La conversation
un gaucher avec deux mains droites et beaucoup de mauvaise foi dans La conversation
un prince nostalgique dans Fall
Cendre dans Les objets
Cendre dans Le sphinx
groliv dans La conversation
Kissing grandmas dans La bile noire
groliv dans No brakes
tophe dans No brakes
dans La conversation
The Lord of Waverly dans BioDeg
Le prince du Mont parnasse dans Les drones
Le prince du Mont Parnasse dans BioDeg
The Lord of Waverly dans BioDeg
Le prince de Stalingrad dans Les drones
Le prince de Stalingrad dans BioDeg
Olga dans Humanoïdes
Groliv dans Pour la gloire
Dr Nakamura dans Les drones
Prince Romero dans Les drones
Dr Nakamura dans Les drones
Vertigo dans Les petites forêts
Sir Arthur Clarke dans Tumbling down
Groliv dans Les gobelins
Claude Muntz dans Les gobelins
Claude Muntz dans Les gobelins
groliv dans 3 points
Ricky dans 3 points
Abdul Alhazred dans The Statement of Randolph Carter
Groliv dans Après-midi
Matt dans Après-midi
commentaire zéro dans Après-midi
le prince de l'Est - loin à l'Est dans exoplant



Image:


Récit enregistré.
Sorry, don't know what happened. Try later.


Bien au contraire

6 Septembre 2011 à 18:28
Image:
π
Ecrire un nouveau récit
Edit
Supr


On peut sans doute identifier dans l’Histoire des instants où le progrès technologique ouvre le choix à différents usages, dont certains épargent à l’humanité une cause de souci, tandis que d’autres semblent vouer Homo Sapiens à expérimenter sur lui-même l’élevage qu’il pratique depuis des millénaires sur des mammifères plus impressionnables.

Ainsi, il me semble curieux que malgré toutes les facilités accordées par nos fabuleux outils de communication, la possibilité de travailler chez soi plutôt que dans une lapinière de béton soit toujours automatiquement balayée comme une gamine ineptie.
Pourtant, le travail de bureau des années dix s’y prêterait tout juste. J’en veux pour preuve la modularité dont se coiffent les Ressources Humaines aussitôt qu’un technoPape s’est mis en tête de remanier l’Organigramme au rythme de ses lumineuses épiphanies.

Il est fameux que dans certaines compagnies, le salarié s’épanouit dans des bureaux en plateau, standardisés et répartis sur le territoire. Visitant l’un d’eux la semaine dernière, je m’étonnais que l’on n’ait pas agrémenté les positions de travail de touches personnelles, voire de plantes vertes ou d’une autre couleur.

On me répondit qu’une telle chose était impossible, car contrevenant odieusement à la nécessité pour l’Organisation de déplacer sans cesse et avec des préavis fantômatiques, les salariés d’un lieu à l’autre. Tout au contraire, l’essence profonde de l’espace de travail semble requérir que tout y soit minimal et conforme jusqu’à l’extase: Un ordinateur, et un box contenant d’hypothétiques affaires personnelles.

La notion même de plante d’agrément y est mécaniquement condamnée comme une obscène fantaisie, germe de la Subversion. Tout juste le pot de départ y est-il officieusement toléré, afin de concéder un soupçon d’allégresse aux membres du personnel, eux qui ne sont plus tout à fait des bêtes, mais pas encore véritablement des machines.

Ainsi le personnel peut-il rêver à l’avenir qui pointe sous ses cieux de néon. Recevant chaque matin dans sa chambre d’hôtel un sms lui indiquant les cordonnées de son nouveau bureau, il saute dans un train pour s’y matérialiser à 9h. Pénétrant sur un plateau ouvert où l’attend parmi des centaines d’autres sa position, il identifie cette dernière et vient y placer son ordinateur, déposant à ses côtés le box contenant d’hypothétiques affaires personnelles. Déjeunant d’un repas rationalisé aux tréfonds d’un réfectoire semblable à une morgue, il remonte s’acquitter d’une après-midi de travail, puis prenant le temps d’un pot de départ avec quelques parfaits inconnus qui rôdaient par là, il s’avise de l’e-mail qui lui décrit comment aller dormir.

Je ne cherche aucunement à faire des histoires, mais depuis que l’on peut transporter son ordinateur pour travailler n’importe où, pourquoi diable tient-on à m’empêcher d’aller travailler aux confins des terres de l'ouest où l'on trouve le rivage, ou bien dans la quiétude tamisée de la forêt ?

Ecrire un commentaire

Nom de Zeus
3 Août 2011 à 12:07

Que savons-nous du temps? Quels mécanismes cachés demeurent à découvrir afin de nous affranchir de ce tyran? Ou à tout le moins, pouvons-nous espérer tenter la moindre des expériences sur le torrent des heures qui puissent trahir le plus infime de ses secrets? Hélas, le temps ...
Dithyrambique
21 Juin 2011 à 17:42

Enfin, enfin, après des années de silence, on reparle de la viande synthétique. De mémoire, le concept était esquissé dans au moins deux récits de science fiction, dont le cataclysmique Ravage de Barjavel, et un texte dont je ne retrouve ni l’auteur ni le titre qui s’achevait par...
In Vino
10 Février 2011 à 16:29

On trébuche communément sur le web (where else?), sur une floraison d’articles à consonnance scientifique affichant le désir de nous informer de résultats d’études médicales inopinées. Au fil des nouvelles, il apparaît qu’aux heures où l’innocent quidam s’anéantit comme tout un c...
Mars sans retour
12 Janvier 2011 à 15:20

Depuis le temps qu’on en parle on pourrait croire que le voyage vers Mars ne se fera jamais. Programmée sans rire depuis le milieu du 20e siècle, sans cesse reportée à des horizons décennaux, la conquête de la Planète Rouge exhale autant de crédibilité qu’une promesse électorale....
Le futur abandonné
27 Septembre 2010 à 17:58

Il règne dans les airs une étrange atmosphère. Ou plutôt est-ce le contraire ? Il règne dans les airs une atmosphère tout à fait normale. C’est totalement bizarre. L’an est à présent presque 2011 et les évidences ne se bousculent pas pour en témoigner. Tout autour de nous, l’extr...