blog
Nouveaux dessins

Ident
Login :
Pass :
Upload




Billets récents
Suspendus
Seriously
Oumuamua
Retrowave
Fongus
Ils !!
No Man's Sky
Le Voyageur
Plus Vite!
Long Métrage
Elon
Apocryphe
The Walking Dead
Electrique
Le Martien
Cachez-vous!
Fashionable
Sans les plumes
Etranger
Kill Them All
Sans la Tête
Smart City
Lowline
Dans les nuages
Xplorair
Une Belle Jambe
Chinoiseries
La Zone
A dada!
I, Nobot
Comme des larmes sous la pluie
Lizaroid
Le Périple
Modus Operandi
Les Pépettes
Oméga
Machinations!
From the Dead
La Neige
Au Pif
Les Révélations
DMC-12
Tu te casses sur Mars
Les Pommiers
Stupéfiant
Steampunk
Les Argonautes
Dis Nosaure
Les champs de carton
Skyfall
Les Déchets
Sans parler du chien
Mars One
Pourriture
Les Astéroides
La Force
Tavernier!
Smart Phones
Les chants magnétiques
La Créature
La guerre des clones
Bien au contraire
Nom de Zeus
Dithyrambique
In Vino
Mars sans retour
Le futur abandonné
Le sage
Mauvais Lieutenant
Argan
Balivernes
Hystorie
Ludi magni
Le Kid
Les trompettes
Not to be
Au Faîte
Papier Bitte
Stendhal
Bogues d'Hannoff
Happy Few
Aux corneilles
Nervus
Jumbo
Robots
Theatro
Space Oddity
Achtung
Hippo
Irrécupérables
Sans vergogne
Logis
Banlieue
No limits
La Tour
Office
Le congrès
Origami
Bourbe
Out of order
Fall
Odessa
Le sphinx
Les objets
La bile noire
La conversation
BioDeg
The Game
Sans fond
Humanoïdes
Les drones
Nébuleux
Les gobelins
Tumbling down
3 points
La bonne journée
Pour la gloire
Maxwell
Esperanto
INSEE
Sybarite
Le punch
Les éléphants quantiques
Au sud du temps
Les zombis
Titanesque
Dix mille ans
True Polar Wander
Sens dessus dessous
Nouvelles de Mars
Huygens
Astérion
Après-midi
Google Mars
Les petites forêts
Les maisons géantes
Les mousses
Printemps
Champigny
La fin
Freddie plays higlander
Les Chinois
Le cinquième cercle
Nocturne
Malin
Happy together
Esprit des mirages
Couchant
Le voyageur
Santé
Fade to grey
The Statement of Randolph Carter
Les dead chaussures
Le chocolat
Celephais
Azimut
Abre los ojos
Les nuits de printemps
Sombre
Enthousiasme
Terrifiant
Magnifico
Commentaires récents
le Gix dans Suspendus
groliv dans Fongus
groliv dans Fongus
Schizophrenic Forrest dans Fongus
Simon P. dans Fongus
groliv dans Bogues d'Hannoff
ROLLIN dans Bogues d'Hannoff
Globule dans Apocryphe
moi encore dans The Walking Dead
zozo dans Dis Nosaure
Groliv dans The Walking Dead
trololo dans The Walking Dead
Un mec du futur dans The Walking Dead
Globule dans Le Martien
Prince Romero dans Smart City
Prince Romero dans Kill Them All
Olga dans Sans la Tête
Globule dans Sans la Tête
Olga dans Smart City
Zabo dans Les Pommiers
Zabo dans Au Pif
groliv dans Les champs de carton
Olga dans La Force
Olga dans Le Périple
Groliv dans Skyfall
Groliv dans Dis Nosaure
Groliv dans La Neige
Prince Romero dans DMC-12
Groliv dans Aréofleur
Dine dans Aréofleur
Dine dans Aréofleur
Dine dans Aréofleur
Dine dans Aréofleur
Dine dans Aréofleur
Dine dans Aréofleur
Dine dans Au Pif
Dine dans La Neige
Groliv dans From the Dead
Olga dans From the Dead
fix dans DMC-12
fix dans Les Révélations
fix dans Les Révélations
Prince Romero dans DMC-12
le gix dans DMC-12
Globule dans Les Argonautes
Prince Romero dans Les champs de carton
Alain Decaux dans Les Déchets
olga dans Dis Nosaure
Gézu dans Skyfall
olga dans Skyfall
gix dans Les Déchets
groliv dans Les Déchets
gix dans Les Déchets
groliv dans Les Déchets
gix dans Bubbles
gix dans Les Déchets
GIX dans Les Astéroides
Olga dans Les Astéroides
N.C. dans Tavernier!
you don't say ?! dans Tavernier!
oh yeah dans La Créature
Jean Michel dans Les chants magnétiques
flute dans La Créature
encore moi dans La Créature
groliv dans La Créature
il fallait que je le fasse dans La Créature
transfuge dans In Vino
transfuge dans In Vino
groliv dans In Vino
dans In Vino
groliv dans Mars sans retour
Marssatakss dans Mars sans retour
astéroide dans Le sage
dans Mauvais Lieutenant
groliv dans Mauvais Lieutenant
Bidou dans Mauvais Lieutenant
astrophe dans Le Kid
Korben Dallas dans Le Kid
un messager dans Le Kid
groliv dans Au Faîte
inexistant dans Not to be
Astéroide dans Au Faîte
fix dans Stendhal
fix dans Stendhal
fix dans Stendhal
fix dans Happy Few
groliv dans Aux corneilles
fix dans Aux corneilles
Lise (jamais en manque d'Anal dans Jumbo
Astéroïde dans Jumbo
the human bot dans Rivage
Dine dans Lazy Sunny Afternoon
Le prince de St mandé dans Banlieue
un prince de l'Est dans Bourbe
Le prince de Vincennes dans Bourbe
Le prince de Vincennes dans Bourbe
Le prince de Vincennes dans Bourbe
groliv dans La conversation
viAgra Vindoz eNLarGe Your PENiS dans La conversation
le gaucher décontrarié dans La conversation
groliv dans La conversation
groliv dans La conversation
l'auteur de la fausse manip dans La conversation
un gaucher avec deux mains droites et beaucoup de mauvaise foi dans La conversation
un prince nostalgique dans Fall
Cendre dans Les objets
Cendre dans Le sphinx
groliv dans La conversation
Kissing grandmas dans La bile noire
groliv dans No brakes
tophe dans No brakes
dans La conversation
The Lord of Waverly dans BioDeg
Le prince du Mont parnasse dans Les drones
Le prince du Mont Parnasse dans BioDeg
The Lord of Waverly dans BioDeg
Le prince de Stalingrad dans Les drones
Le prince de Stalingrad dans BioDeg
Olga dans Humanoïdes
Groliv dans Pour la gloire
Dr Nakamura dans Les drones
Prince Romero dans Les drones
Dr Nakamura dans Les drones
Vertigo dans Les petites forêts
Sir Arthur Clarke dans Tumbling down
Groliv dans Les gobelins
Claude Muntz dans Les gobelins
Claude Muntz dans Les gobelins
groliv dans 3 points
Ricky dans 3 points
Abdul Alhazred dans The Statement of Randolph Carter
Groliv dans Après-midi
Matt dans Après-midi
commentaire zéro dans Après-midi
le prince de l'Est - loin à l'Est dans exoplant



Image:


Récit enregistré.
Sorry, don't know what happened. Try later.


Le Voyageur

6 Juin 2016 à 11:33
Image:
π
Ecrire un nouveau récit
Edit
Supr


Il existe, dans le domaine de la chronologie, une notion qui rappelle le paradoxe de Fermi. Et qui s’exprimerait sous la forme : Mais où diable sont les voyageurs temporels ?
Evidemment, cette notion est un peu différente, car si l’existence de vie extraterrestre reste encore indécidable, elle semble néanmoins fort raisonnable au regard de nos connaissances présentes sur l’Espace. Il n’en va pas de même de nos connaissances présentes sur le Temps. Ce coquin de Temps résiste avec une telle indifférence à nos tentatives d’investigation qu’on en finirait par convenir qu’il n’existe pas. Après tout, ce pourrait tout aussi bien n’être qu’un artefact ad hoc, l’élucubration maladroite du pauvre Homo Sapiens, captif des mandibules glacées de l’Entropie.
Mais l’idée du voyage temporel est si fascinante, qu’aucun intellect un chouillat romantique ne peut s’empêcher de rêvasser aux explorations fantastiques qu’offrirait son existence, ainsi qu’à la coquette collection de paradoxes qui en surgiraient.

Soucieux d’inventorier les faits pouvant éprouver la consistance de ses théories, le philosophe est compulsivement conduit à réaliser des expériences dans le but de comprendre de quoi il parle. C’est ainsi que l’histoire récente vit la mise en œuvre d’une série de tests dont les voyageurs temporels étaient l’objet et qui diffèrent par la qualité de leur approche, mais consistent en général à organiser une soirée de bienvenue.

L’approche pétulante.
Dans le Baltimore de 1982, un groupe d’impétueux philosophes remarqua qu’une manière simple d’attirer les voyageurs temporels était d’organiser une grande soirée en leur honneur. Au cours d’un événement que le New York Times décrivit comme « an epidemic of temporary lunacy », la troupe de chercheurs qui se fit appeler The Kronaunauts se rassembla pour accueillir des visiteurs du futur. « Les Krononautes s’enivrèrent, dansèrent, et passé minuit certains d’entre eux se séparèrent de leurs vêtements. Aucun voyageur temporel ne fit apparition, mais il semble que tout le monde ait passé une excellente soirée. »
On ne sait précisément si l’abandon vestimentaire avait pour but d’encourager les visiteurs du futur à s’afficher au concours de mojitos, mais il est connu de tout humaniste un tant soit peu guilleret, qu’une soirée au cours de laquelle on ne perd pas ses vêtement n’est pas vraiment une soirée, tout au plus une partie de bridge, paroxysme du laisser-aller victorien.

L’approche médiatique.
Le 7 mai 2005, Amal Dorai, un étudiant du MIT organisa à son tour une soirée en l’honneur de visiteurs du futur sur le campus de la prestigieuse université, en misant sur la notoriété de l’événement. Tout fut mis en œuvre à travers internet et la presse nationale pour qu’un voyageur temporel à des siècles de chez nous ne puisse manquer d’en connaître l’existence. La réputation du MIT ainsi que la présence de chercheurs célèbres venus parler de voyage dans le temps garantissait que parmi tous les dilettantes des âges à venir, il s’en trouverait bien un qui passeraient au MIT pour un verre de gingembre bois bandé.
Malgré tout, seuls des dilettantes du présent se manifestèrent à l’événement, ce qui fit dire à Dorai que l’opération était « un demi succès ».
Les voyageurs temporels ont-ils boudé la soirée car ils savaient qu’elle serait ratée ? (il semble que personne ne se soit déshabillé.) ? Le mystère demeure. Dorai fit néanmoins remarquer que des gens du futur auraient très bien pu être présents déguisés en gens du passé, ce qui est savoureux.

L’approche perspicace.
Le 28 juillet 2009, Stephen Hawking (le pince sans rire) mis sur pied sa propre soirée en l’honneur des visiteurs du futur qui souhaiteraient y participer. La subtilité du professeur Hawking qui n’en est pas à sa première, fut de ne lancer l’invitation à cette soirée qu’au cours de l’année 2012. L’approche présentait ainsi l’intérêt d’en interdire de facto (c’est du latin) l’accès à toute personne ne venant pas du futur, habillée ou non. La soirée avait de l’allure, incluant champagne et canapés au cœur de l’université de Cambridge, avec Stephen Hawking pour chauffer l‘ambiance. Puisque personne ne s’y est montré, et que le professeur s’est retrouvé tout seul dans son fauteuil au milieu de ses canapés, il est difficile d’en conclure que les voyageurs temporels n’existent pas, ou s’ils n’aiment bêtement pas Stephen Hawking. Personne ne sait si le professeur a gardé ses vêtements.

L’approche Internet.
Salut à toi Internet, Antre du Big Data et Royaume des théories du Complot ! Où donc au 21e siècle, chercher à débusquer une micro société de personnages puissants et souterrains ? Mais sur le Net, où il n’est pas d’idée si folle et si infondée qu’elle ne fasse déjà l’objet de forums de discussions passionnés en plusieurs langues, et d’un article wikipédia.
Entre 2006 et 2013, deux chercheurs de l’Université Techno du Michigan dirigèrent un programme destiné à repérer les traces laissées sur internet par des voyageurs temporels. L’idée laisse sceptique. Puisque les voyageurs snobent les soirées du MIT et de Stephen Hawking, s’ils ne se dénudent pas en 1982, c’est donc qu’ils cherchent à rester discrets. On se demande donc pourquoi ils iraient se faire remarquer sur Twitter ou poster des selfies anachroniques sur Instagram. Et en effet, cette recherche ne permis pas de conclure à un cas avéré de transgression chronologique.

Une approche n’a me semble-t-il pas encore été mise en œuvre, et il s’agit du profilage.
Quel genre de personne est un voyageur temporel ? Mis à part les observateurs dont la mission consiste précisément à ne laisser aucune trace, un voyageur du futur a toujours pour ambition d’altérer le cours de l’Histoire. Nous recherchons donc un genre de personnage influent, doté d’une surprenante intuition de l’avenir et qui s’investit dans des projets futuristes. Un individu qui tente de préparer les gens du présent aux événements à venir, par exemple de les mettre en garde contre les dangers de l’IA, ou d’encourager l’exploration spatiale dans l’éventualité d’un désastre planétaire imminent.
Il irait même jusqu’à suggérer une vision d’un gouvernement martien alors même qu’une telle chose semble risible à nos contemporains. Emissaire des technologies futuristes, cette personne énigmatique chercherait par exemple à faire progresser les moyens de transport et les énergies renouvelables à un rythme hors de portée des entreprises traditionnelles.

Nous pouvons parier qu’une personne au moins s’est rendue à la soirée de Stephen Hawking (qui se gardera d’en parler), et qu’à l’heure qu’il est, il est occupé à essayer une combinaison spatiale dessinée par Jose Fernandez.



Ecrire un commentaire

Plus Vite!
28 Avril 2016 à 14:41

Les voyages dans l’espace nourrissent les fantasmes du club de science-fiction depuis des millions d’années (littéralement). Cependant les méthodes mises en œuvre jusqu’à présent pour arracher des voyageurs aux profondeurs du puits de gravité consistent essentiellement à mettre l...
Long Métrage
20 Avril 2016 à 15:29

Quel ennui qu’une réunion professionnelle ! Quelles gamineries ne sommes-nous pas tentés d’invoquer pour nous abstraire de la barbarie des adultes ? Mais par la grâce de Jupiter, voici qu’un site web fort intéressant appelé
Elon
17 Décembre 2015 à 15:05

Elon Musk veut s’installer sur Mars avant qu’il soit trop tard. C’est ainsi que le magazine GQ (qui parle aux hommes sur un autre ton), synthétise l’entrevue qu’elle a...
Apocryphe
14 Décembre 2015 à 17:26

Il paraît que la plupart des citations d'Einstein sont apocryphes. Et c’est heureux, car lorsqu’on considère la quantité de pages web recensant en masse les meilleures d’entre elles, on est vite dérouté par leur allure irrévocable et leur manque d’à propos. Le doute s’ins...
The Walking Dead
2 Décembre 2015 à 14:13

On peut difficilement reprocher à The Walking Dead de passer à côté de son sujet. A l'exception notable de la saison 2 où certains épisodes enferment le spectateur dans une intrigue domestique à périr d'ennui, on y est assuré de voir des zombies. Et ce sont de beaux zombies. Ils ...